Bienvenue!

Bienvenue sur ''Plume de Vie'', le blog de Florence Pungong.

"Plume de Vie" propose une réflexion différente et profonde sur le sens de la foi chrétienne.

Vos commentaires aideront à améliorer la qualité du service et pourront même inspirer de futurs articles. N'oubliez pas de vous abonner si vous voulez être notifiés de leur arrivée.

Une version anglaise de ce blog est disponible à l'adresse suivante: www.lifeflowingpen.com

Bonne visite et que Dieu vous bénisse !

Florence P.
En CHRIST JESUS Seul...

lundi 7 février 2011

La parabole du semeur (suite) : La puissance de la Parole

Jean 1:1ss « Au commencement était la Parole…4 En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes…9 Cette lumière était la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme… 11 Elle est venue chez les siens, et les siens ne l'ont point reçue. 12 Mais à tous ceux qui l'ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu…» 

La graine de maïs laissée à elle-même n’est rien d’autre qu’un potentiel inutilisé; mais mise en terre, elle devient plusieurs épis et donc plusieurs autres graines. 

Ainsi, la parole que Dieu nous adresse renferme un potentiel de vie; mais si elle n’est pas plantée dans un cœur, elle ne produira rien et restera stérile. Il nous faut donc recevoir la Parole. Et contrairement à une idée reçue, ‘‘recevoir la Parole’’ ne fait pas de nous des enfants de Dieu, mais cela nous donne seulement le POUVOIR de le devenir… 

La parole vient au milieu des siens : la Bible ne dit pas que ceux qui ne l’ont pas reçue ont cessé de faire partie des ‘‘siens’’ ; elle dit simplement qu’à ceux DES SIENS qui l’ont reçue, il a été donné LE POUVOIR de devenir quelque chose de plus : des enfants de Dieu.
Autrement dit, tant que nous ne recevons pas la Parole de Dieu, sous quelque forme qu’elle se présente, nous manquons de recevoir un pouvoir : celui de grandir dans la manifestation de la divinité

Voilà pourquoi je disais dans mon précédent post, que nous ne pouvons pas du tout nous payer le luxe de négliger une miette de ce que le Seigneur nous dit. Il nous a d’ailleurs mis en garde : «…Quiconque aura honte de moi et de mes paroles, le Fils de l'homme aura honte de lui, quand il viendra dans sa gloire, et dans celle du Père et des saints anges. » (Luc 9:26) Ce qui peut être paraphrasé ainsi : ‘‘Quiconque négligera/méprisera Mes paroles, Je le négligerai/mépriserai aussi quand Je reviendrai.’’  

Ses paroles sont autant de petits détails qui finiront par donner quelque chose de grandiose. Quand un artiste peint, au début, l’esquisse ne ressemble à rien; mais petit à petit, coup de pinceau après coup de pinceau, la toile prend forme pour devenir un chef d’œuvre. Chaque parole du Seigneur est comme ces coups de pinceau : elle est indispensable pour le résultat final. 

Ceci n’est peut-être pas très évident de prime abord, mais je prie pour que le message passe et surtout, pour que chacun s’engage dans la brèche que j’ai ouverte et puisse approfondir ce que j’ai partagé. 

Pour finir, une fois que la Parole a été semée dans des cœurs fertiles, il faut ensuite : 

1) L’arroser par la louange, l’action de grâce, l’adoration etc. et enlever les éventuelles mauvaises herbes qui pourraient étouffer sa croissance (vigilance, éviter de laisser le diable nous entraîner dans le doute, combat spirituel…) 

2) Attendre. Quand vous plantez quelque chose, vous n’allez pas tous les jours creuser pour vérifier que cela pousse bien. Si vous le faites, vous interromprez sa croissance et vous n’en verrez jamais les fruits. C’est de la même manière, qu’il faut attendre que la semence de Dieu dans notre cœur suive son cours évolutif normal. Ne vous faites pas de soucis, elle va produire de superbes fruits car elle est la puissance de Dieu pour le salut de ceux qui croient. Et comme il faut parfois quelques mois avant la récolte, il vaut mieux ne pas attendre le mois de Décembre pour enfin commencer à recevoir la Parole de vie dans son cœur. Si nous voulons moissonner dès 2011, nous devons aussi accepter dès maintenant que le Divin Semeur puisse semer dans nos cœurs, par Son Esprit, les graines de santé, de prospérité, de succès et autres, qu’Il est sorti pour semer. 

Chérissons tout ce que Dieu nous dit. Laissons ces paroles devenir chair et contemplons-en les glorieux et gracieux fruits qu’elles auront produit dans nos vies. 

Que Dieu vous bénisse !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire